Le monde en perspective

Le monde en perspective Vues et récréations d'optique au siècle des Lumières

Exposition organisée par la Bibliothèque universitaire de Droit de Montpellier avec le château de Flaugergues

Date : 20 septembre au 31 octobre 2014
Horaires :
Lieu : Bibliothèque Universitaire Richter
Contact : biu-patrimoine-burichter@umontpellier.fr

Affiche

Affiche de l'exposition Vues d'optique

      
À l’occasion des Journées européennes du patrimoine, la Bibliothèque interuniversitaire de Montpellier a organisé, en partenariat avec l'Université Montpellier 1 et le château de Flaugergues, une exposition inédite de vues d’optique datant du 18e siècle. La redécouverte de quatre-vingt-six vues dans les collections de la Bibliothèque universitaire de Droit-Économie-Gestion, leur restauration et leur numérisation se trouvent à l'origine du projet. Le château de Flaugergues, qui expose une collection comparable et une machine de visualisation de ces vues, un « zograscope », accueille l'exposition dans l'écrin d'une demeure aristocratique montpelliéraine durant les Journées européennes du patrimoine. Enfin, les 20 et 21 septembre, l'association « Les machines du Fantasmagore » réalisera des animations ludiques autour des collections.

L’optique, divertissement de salon…

L’étude de phénomènes optiques nouveaux rend accessible l’infiniment petit par le microscope et l’infiniment grand par le télescope. Ces instruments font les délices de la bonne société qui se passionne pour les sciences. Un autre appareil fait son apparition dans les maisons aristocratiques et bourgeoises : « l’optique ». Cet appareil composé d’une lentille de grande taille permet d’observer des gravures à forte perspective colorées à la main, les vues d’optique. Grossi par la loupe, le sujet de la gravure, souvent un paysage, donne l’impression de la profondeur au spectateur.

... mais aussi spectacle populaire...

Dans les rues, les foires, les places de villages, les colporteurs installent eux des spectacles ambulants fondés sur l’observation d’images à travers une lentille. Dans la boîte d’optique, les passants s’émerveillent devant les effets de lumière qui simulent le passage du jour à la nuit, le feu d’artifice ou l’incendie.

... évocation du voyage…

Outre des gravures originales du 18e siècle, l’exposition met en avant les deux mondes où elles ont été à l’honneur : le salon aristocratique ou bourgeois et la foire où le colporteur pose sa boîte d’optique. À travers ces images anciennes, vous observerez le monde tel que l’on se le représentait au siècle des Lumières. Alors que la mode du Grand Tour invite les jeunes gens fortunés à entreprendre un voyage éducatif à travers l’Europe, il n’y a guère que le montreur de vues pour permettre aux plus modestes de s’offrir un voyage imaginaire.

... et simulation de la réalité.

Enfin, vous découvrirez d’autres récréations d’optique à la mode : la lanterne magique, l’anamorphose, la camera obscura, jusqu’à celles qui triompheront au 19e siècle, stéréoscope et polyorama.

 Visionner les deux vidéos :

exposition youtube

Le monde en perspective video you tube


L'association "Les machines du fantasmagore"

Invitée à Invitée à l’occasion des Journées européennes du patrimoine 2014, l'association "Les machines du fantasmagore" spécialiste de l’animation autour du pré-cinéma collectionne des objets originaux et reconstitue des machines d’époque afin de vous faire revivre la magie simple et ingénieuse des effets d’optique au siècle des Lumières.

Autour d’une boîte d’optique foraine, au son du boniment du colporteur, on pouvait observer le soleil se coucher sur Sainte-Sophie et les lumières s’allumer sur le pont triomphal de Rome.

Les visiteurs ont eu, également, la possibilité d'immortaliser leur profil dans le photo-silhouette, dispositif inspiré de la machine de Lavater, qui permettait avant la photographie de produire de très fidèles portraits.

Bandeau photographique de l'exposition vues d'optique